Archive for the ‘actualités’ Category

Bravo et merci à l’AF ! Cohn-Bendit et Macron en prison ! Le vote blanc ( ou royaliste ?) en tête ! Le Roi vite !

mardi, mars 28th, 2017

« Pédophiles en prison ! » L’Action Française interrompt une conférence de Daniel Cohn-Bendit

L'Action Française Clermont dénonce la venue de Cohn-Bendit da…

Il y une semaine, nos militants s'invitaient à la conférence de Daniel Cohn-Bendit sur l'avenir de l'Union Européenne.

Posted by Action Française Etudiante – Clermont Ferrand on Samstag, 25. März 2017

Voir aussi quelques informations complémentaires dans cette page de commentaires de NdF 

Merci au salon beige pour cette vidéo et l’ensemble de ses informations  d’où nous extrayons : 

Père Boulad : « Si jamais il n’y a pas un changement en profondeur en France avec les prochaines élections, nous allons vers une guerre civile »

« Le brouillard de la guerre s’épaissit. Le pire n’est pas certain, mais tout devient possible »

Pour mémoire 

Chasse royale pour Macron ou chasse royale au Macron pour le conduire en prison ?

Présidentielle : le vote blanc en tête dans les sondages

Pour fêter l’anniversaire de la naissance du duc de Normandie ( 27 mars 1785 – ??/??/??) ADDENDUM 22 h 00

lundi, mars 27th, 2017

Où Léon Bloy (avril 1914) donne la description très exacte de notre chienlit 

Léon Bloy (1846-1917)« Atrophie universelle des intelligences, avachissement inouï descaractères, exécration endémique de la Beauté et de la Grandeur, obsèques nationales de toute autorité humaine ou divine, boulimie furieuse de jouissances, destruction de la famille et vivisection de la patrie, moeurs de cochons enragés, empoisonnement systématique de l’enfance, élection de chenapans ou de goîtreux dans les cavernes de la politique ou sur le trottoir des candidatures, etc., tels sont les fruits de l’arbre de la Liberté ».        Léon Bloy, avril 1914

 » Et pourtant quelqu’un doit venir, quelqu’un d’inouï

que j’entends galoper au fond des abîmes.

La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peuvent pas périr,

il faut qu’il vienne. Quand il paraîtra enfin,

quand il frappera à la porte des cœurs

avec le pommeau de l’Epée divine,

le réveil de tous les aveugles sera prodigieux « .

Léon Bloy (1846-1917), 
extrait de « Dans les ténèbres », édité posthume en 1918

Vincent Le Dix-Septième Louis de Georges Plas

En ce jour anniversaire de la naissance du duc de Normandie, décédé en un lieu et à une date dont nous ignorons tout, on comprendra facilement que nous n’ayons pas pu ne pas publier ce post …; c’est lafautearousseau qui en est responsable, avec cette citation de Léon Bloy qui résume à elle seule, l’immense abjection et le dégoût qui nous submergent, en voyant notre pays ( que d’aucuns se risquent encore à appeler la France ) dirigé par des fous, des inconscients, des traîtres et des salauds comme on peut le lire ici par exemple …  ( pour mémoire, les mêmes qui, le 27 mars 1854, déclaraient la guerre à la Russieet se mettent à genoux devant la Turquie d’Erdogan )  . 

Si Léon Bloy est de plus en plus crédible, est-ce être un faux prophète d’annoncer que ce qui vient sera pire encore que la guerre de 14/18 et celle de 1939-1945, réunies dans une immense catharsis ?… Comme l’a écrit Antoine de Blanc de Saint Bonnet nos actes nous suivent !… Et comment pourrions-nous échapper aux conséquences des folies criminelles de tous ordres de ceux qui nous gouvernent, depuis des lustres et des lustres ? 

Soixantième anniversaire à Rome, dans la joie et la bonne humeur !

=====

ADDENDUM 19 h 45 Vous avez dit  » cabinet noir  » ?

Le #baromètre de la présidentielle: le «cabinet noir» au cœur des conversations

Voici ce que nous avons écrit dans notre livre publié samedi 25/03/2017 ( p 182 ) 

…/…

Louis XVII - Autopsie d´une fausse véritéRien dans les sources documentaires les plus sûres, disponibles à ce jour, ne permet de penser raisonnablement que Karl-Wilhelm Naundorff[1], arrivé à Paris le 26 mai 1833, aurait pu être Louis XVII, exfiltré du Temple à quelque date que ce soit, entre le 03 juillet 1793 et le 10 Thermidor de l’An II !

…/…

[1] Karl-Wilhelm Naundorf a affirmé à plusieurs reprises, devant le tribunal de Brandebourg, qu’il était âgé de cinquante ans ; peu importe donc qu’il soit né à Weimar, Halle, ou ailleurs, voire même à Paris, comme il l’a dit dans son récit hallucinant d’avril 1825, selon lequel il avait même retrouvé son père, après avoir été chassé de France par la Révolution ! (Georges de Manteyer Les faux Louis XVII Le roman de Naundorff et la vie de Carl Werg, Gamber,1926 ; André Pillet Recherches faites en Allemagne sur l’horloger Charles-Guillaume Nauendorff, prétendu fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Picard et Fils, 1912). Dans l’attente de la publication prochaine des résultats des plus récentes recherches de Mme Renée Lescaroux sur l’identité de Karl Wilhelm Naundorf, il convient de clore ici cette brève évocation de l’énigme Naundorf, qui atteste à elle seule l’immense traumatisme causé par la Révolution. Comment oublier en effet la force de l’imposture de « Louis XVII-Naundorf » qui a permis à Jules Favre de sceller, en accord avec Bismarck, la convention d’armistice de Versailles du 28 janvier 1871, avec la bague de Naundorf qui aurait appartenu à Louis XVI (Cte Maurice d’Hérisson Le Cabinet noir : Louis XVII, Napoléon, Marie-Louise ) ; cet évènement ayant été commenté par le poète Auguste Villiers de l’Isle-Adam, dans des pages sublimes de Le secret de l’échafaud  ( C. Marpon et E. Flammarion), 1888 ), nous avons dû consulter le dossier conservé aux archives du Ministère des Affaires Etrangères pour croire à sa véracité.

…/…

====

Notre livre serait-il d’une actualité encore plus brûlante que nous ne le pensions ? 

==========

ADDENDUM 22 h00 Ciel ! Les évêques de France seraient-ils « un peu perdus  » au point de vérifier, un siècle après environ, la pertinence du très célèbre aphorisme de Charles Maurras, selon lequel  » tout désespoir en politique est une sottise absolue «  ?    

Vote FN des catholiques à la présidentielle : les évêques de France sont « un peu perdus »

Certains évêques pourraient voter Marine Le Pen

En la fête de l’Annonciation 2017

samedi, mars 25th, 2017

Annonciation par Sandro Botticelli

Le direct avec la vie du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

C’est lors de la seizième apparition, en en la fête de l’Annonciation que Notre Dame révèle enfin son nom, à Sainte Bernadette qui raconte :

« Elle leva les yeux au ciel, joignant en signe de prière ses mains qui étaient tendues et ouvertes vers la terre, et me dit: Que soy era immaculada councepciou« .

Bernadette part en courant répétant, sur le chemin, ces mots qu’elle ne comprend pas. Le curé est bouleversé car Bernadette ignorait cette expression théologique qui désigne la Sainte Vierge. Quatre ans plus tôt, en 1854, le pape Pie IX a institué le dogme de l’Immaculée Conception.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38.
En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

==============

En ce qui nous concerne, chers amis lecteurs, nous avons l’extrême regret de devoir vous annoncer que nous allons nous quitter. 

En effet, nous avons dû abandonner notre projet de publication de notre livre par une maison d’édition, en raison d’un détail qui figurait dans un article du contrat qui était inacceptable pour nous, et dont nous n’avons pas pu obtenir la moindre modification.

Nous pouvons donc vous proposer dès maintenant  la réédition enrichie de notre livre accessible sur le site d’auto-édition The Book Edition. Si d’aventure une maison d’édition était interessée, c’est avec plaisir que nous étudierions toute proposition de publication qui viserait à se substituer à notre auto-édition. 

En attendant une telle éventualité, nous allons donc travailler, dès maintenant, à la composition d’un second ouvrage, qui s’inscrira dans la suite logique de ce que nous annonçons dans le dernier chapitre de notre livre :  

CHAPITRE VIII EPILOGUE : QUEL EST L’ENJEU DE NOS FUTURES RECHERCHES ?

Afin de pouvoir le publier le plus tôt possible, et afin de consacrer le temps très court dont nous pouvons espérer disposer pour travailler, nous allons donc suspendre notre activité sur ce site, comme nous l’avons fait sur les deux autres coques de notre trimaran CRIL17, cril17.fr et cril17.info. 

En espérant avoir le plaisir de vous rencontrer un jour ou l’autre, à l’occasion d’un salon du livre, nous vous remercions, chers amis lecteurs, pour votre très bienveillante attention qui nous a permis de poursuivre cette aventure intellectuelle jusqu’à ce jour  et grâce à laquelle nous pouvons souhaiter à quelques uns d’entre vous une bonne lecture de :

LouisXVII Autopsie d'une fausse vérité

PS : Si vous avez acheté l’une des versions précédentes de notre livre, c’est avec plaisir que nous vous offrirons gratuitement une version numérisée de cette réédition ; pour l’obtenir, il vous suffira de nous écrire en produisant un justificatif à votre convenance. 

Et à tous nos amis, connus et inconnus, rendez-vous à Versailles avant le 17 juillet 2029, en la présence éventuelle de Pharamond de Bourbon-Habsbourg, si Dieu le veut ! 

Allo Rome ? Allo Très Saint Père ? Allo la CEF ? Le triomphe du Coeur Immaculé de Marie promis aura-t-il lieu  » tard ou trop tard  » ? [MAJ 25/03]

jeudi, mars 23rd, 2017

En la fête de saint Gabriel Archange 

ADDENDUM 21 h 00 L’image du jour pour conclure 

Circulez ! Il n’y a plus rien à voir ou à lire  ! 

Imaginez-vous Notre Seigneur Jésus-Christ prendre Hérode dans ses bras d’une manière aussi amicale, qui laisserait supposer qu’ils ont pu ensuite se faire la bise ? …

==========

MAJ 25/03  Pour une fois, Marwan Muhammad a raison : il ne faudra pas pleurer quand on aura poussé les gens à bout

=========

Et pendant ce temps à Clichy, voici un petit cliché-vidéo, à déguster sans aucune modération ( si vous pouvez )  …

Clichy (92) : nouvelle prière de rue pour tenter de faire plier la mairie, le CCIF présent

Et en Guyane, comme un petit avant-goût exotique de guérilla urbaine … pour emprunter un véhicule sans l’urbanité requise au temps jadis en Europe … 

=======

ADDENDUM 15 h 40 ! CIEL ! Un miracle ! Les apparitions et messages de la Reine des Prophètes ont droit de cité sur le site officiel de la CEF ! 

Témoignage de Sr Marie de l’Enfant-Jésus et de Jacqueline Aubry, l’une des 4 petites filles qui ont vu la Vierge Marie dans l’église de L’Ile-Bouchard, du 8 au 14 décembre 1947.

====== publié ce matin =========

La lecture des informations ci-dessous, publiées sur deux des sites de référence de la cathosphère laïque nous rappelé aussitôt l’acte de consécration au Coeur Immaculé de Marie, réalisé en mars 2003, par toutes les autorités religieuses chrétiennes d’Irak. 

Consécration solennelle de l’Irak à la Vierge Marie, le vendredi 21 mars 2003 à Bagdad à 18 heures 

Consécration solennelle de l’Irak à la Vierge Marie + Un rosaire mondial non-stop pendant 24 heures pour arrêter la guerre en Irak. Initiative sans précédent de L’Osservatore Romano

Ainsi que vous vous le rappelez peut-être, chers amis lecteurs, la Divine Providence a répondu à cet acte de foi, le 25 mars 2003, par une gigantesque tempête de sable qui a bloqué l’armée des USA, qui venait d’envahir l’Irak, afin  » d’y installer la démocratie et de détruire les armes de destruction massive qui menaçaient l’existence de l’Etat d’Israël, que personne n’a jamais pu trouver, malgré les prétendues preuves présentées à la tribune de l’ONU  » ...

Or c’est la guerre en Irak en 2003 qui a généré l’épouvantable chaos migratoire auquel l’Europe est maintenant confrontée et qui menace même aujourd’hui de destruction complète toute la chrétienté du Proche-Orient …   

CrCP2zJWEAAAfPh

Et un jour ou deux avant la chute de Saddam Hussein, l’évêque du diocèse ( aujourd’hui émérite ) de notre domicile était sur le point de demander à la CEF de faire une démarche auprès du gouvernement de la RF – ( qui s’opposait en apparence, à la tribune de l’ONU, à la folie de cette guerre ) – pour obtenir l’interdiction du survol de la France par les bombardiers américains, qui partaient de leurs bases en Angleterre, pour aller en Irak y semer la terreur, la mort et la destruction et y faire germer le djihadisme qui nous submerge aujourd’hui … 

Supplique aux évêques pour la consécration de la France au Coeur immaculé de Marie

C’est une initiative de l’abbé Hubert Lelièvre, Délégué épiscopal à la famille du diocèse d’Avignon, avec l’accord de son évêque, Mgr Cattenoz, et de quelques autres :

Consécration au Coeur immaculé de Marie : supplique à nos Evêques

De l’abbé Hubert Lelièvre, Délégué épiscopal à la famille du diocèse d’Avignon :

Images-8« Nos Évêques seront réunis à Lourdes dans les prochains jours pour une session de travail. Depuis la Grotte de Lourdes, la Vierge Marie se penche aujourd’hui encore sur ce que chaque famille, chaque paroisse, chaque ville, notre pays souffre, vit et espère et construit. Cette semaine de travail précède de peu l’attendu pèlerinage du Saint-Père le Pape François à Fatima, à l’occasion du centenaire des apparitions, avec la présence annoncée  pour le moment de cinq chefs d’États. Et la probable canonisation de François et Jacinthe.

Dans les homélies de Saint Jean Paul II et de Benoit XVI à Fatima, se trouve clairement exprimé l’enjeu du combat spirituel que nous vivons  : la foi, la vie, la famille. Nous vivons des heures douloureuses et décisives pour notre pays. Le fait que nos Évêques se trouvent réunis à Lourdes est pour nous un appel que nous lançons avec confiance. Nous implorons que nos Évêques réunis comme dans un Cénacle au pied de la Grotte de Lourdes, consacrent au Cœur immaculé de Marie, notre pays, chaque famille, chaque paroisse, chaque diocèse. Cet acte de confiance est tellement attendu !

Comme un cri qui monte de nos âmes ; conscients que dans les heures décisives le peuple s’est toujours tourné vers Notre-Dame et a toujours obtenue son secours, sa protection et délivrance. La France est particulièrement honorée de tant de visitations de Notre-Dame. Nous nous engageons à être en profonde communion spirituelle le jour de cette consécration en consacrant nous-mêmes nos familles, nos personnes, notre ville, notre pays, au Cœur immaculé de Marie. »

Michel Janva

Denise Bombardier : « Au nom d’Allah, détruire la culture judéo-chrétienne »

…/… Au moment où j’écris ces lignes, un djihadiste français ( ou tunisien ? NCRIL17 )  vient d’être arrêté à Anvers en Belgique pour avoir tenté de foncer dans la foule avec sa voiture.

Que conclure ? Qu’il faut le soigner ?

Source : Le Journal de Montréal, 24 mars

Attentat déjoué à Anvers : Le Français Mohamed R. arrêté après avoir essayé de foncer dans la foule (Màj)

L’Etat Islamique revendique l’attentat de Londres, réalisé par un islamiste fiché.

Clichy : les islamistes, expulsés de leur local municipal, prient dans la rue coupant la circulation

Jonathan RT France @Jonathan_RTfr

Les fidèles scandent « allah akbar » devant la mairie de car fermeture d’une ce matin

Attentat à Londres : 5 morts, 40 blessés dont 3 lycéens français, 1 policier tué, l’assaillant abattu (Màj : intervention de la police à Birmingham)

Attentat à Londres : l’islam sanguinaire a encore frappé ! (VIDEO)

La propagande d’Al-Qaïda évoque les propos de Macron sur la colonisation ***  ( pour mémoire

Turquie : Erdogan menace, « demain, aucun Européen ne pourra faire un pas dans la rue en sécurité » (Màj)

Ma grand-mère chrétienne arménienne fut esclave d’un émir musulman…

Le pape François critique sévèrement « l’Alzheimer spirituel » de la curie

Dans un discours d’une rare violence, le souverain pontife a rappelé la nécessité d’une profonde réforme du gouvernement de l’église. ( source Le Monde )

Erdogan gifle le pape et tout l’Occident avec son cadeau de sultan offrant la soumission aux Occidentaux

 

Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité ( Maj 22/03)

mardi, mars 21st, 2017

Voici la table des matières de l’édition définitive de notre livre ( 235 pages-A4) ; seul un fait nouveau majeur, telle qu’une initiative de l’Etat ou de la Ville de Paris, pourrait nous obliger à revenir sur cette énigme du cimetière Sainte-Marguerite qui est désormais résolue pour nous. 

TABLE DES MATIERES

L’ENIGME LOUIS XVII : ENTRE REALITE, UCHRONIE ET CHIMERE.. 9

CHAPITRE I : ETAT DE LA QUESTION.. 13

PRESENTATION DE LA CONTROVERSE.. 16

BREVE CHRONOLOGIE.. 17

PLANS ET ILLUSTRATIONS. 20

QUESTION DE METHODE.. 24

CHAPITRE II FORCE DE LA THEORIE DOMINANTE EN VIGUEUR.. 27

LA POSITION DE LA COMMISSION DU VIEUX PARIS (CVP) 27

LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION DU MILLENAIRE CAPETIEN.. 29

FAIBLESSES DE L’ARGUMENTATION DE LA THESE ADVERSE.. 30

CHAPITRE III LE PROCESSUS DE NOTRE DECOUVERTE.. 33

LES FOUILLES DE 2004/2005 ET LE RAPPORT DHAAP 2008. 33

1 RAISON D’ETRE DE CES FOUILLES ET LEURS RESULTATS. 33

2 UNE ETRANGE DECISION.. 34

3 INTERROGATIONS SUSCITEES PAR LE RAPPORT DHAAP 2008. 34

NOTRE ANALYSE CRITIQUE.. 36

1 LE CORPS DE « LOUIS XVII » EST-IL RESTE INHUME DANS UNE FOSSE COMMUNE ? 36

2 A-T-ON RETROUVE UNE TRACE DE LA CROIX QUE BERTRANCOURT AURAIT TRACEE ? 37

3 LA DECOUVERTE DE JEAN-PIERRE BABELON.. 38

L’annexe au PV du 10/12/1979 et l’archive « L 681 n°25 » 38

La communication de Jean-Pierre Babelon du 3 novembre 1980 40

Autres sources documentaires liées 42

CHAPITRE IV CONSTRUCTION DE NOTRE MODELE DE RESOLUTION DE L’ENIGME.. 47

AUTOUR DU LIEU D’INHUMATION.. 47

1 EVOLUTION DES NIVEAUX DU SOL DU CIMETIERE.. 47

2 LES DONNEES INEDITES DU RAPPORT DHAAP 2008. 56

3 SYNTHESE DE NOTRE ANALYSE CRITIQUE.. 61

4 RESUME CHRONOLOGIQUE DE L’EVOLUTION DU NIVEAU DU SOL DU CIMETIERE.. 63

5 AUTRES ELEMENTS DE CONSTRUCTION DE NOTRE MODELE.. 65

Sources documentaires contemporaines de l’inhumation. 65

Information publiée dans « La Quotidienne » du 26/01/1815 : 67

Journal des débats politiques et littéraires de janvier et mars 1815. 68

Le repère de la stèle funéraire du sieur Colin (mars 1802) 68

Rapport des commissaires de police Simon et Petit 70

Lettre de M le comte Anglès à M le comte De Cazes  du 01/06/1816. 71

La suspension des fouilles du 12 juin 1816. 75

Le témoignage de M Pinon Duclos de Valmer 77

L’œuvre de l’historien Jean Eckard. 78

Les témoignages du Dr Philippe Jean-Pelletan. 79

Les témoignages de l’abbé Raynaud. 80

Les témoignages de l’abbé Dubois 85

Le témoignage d’Alcide de Beauchesne publié en 1866 et 1867. 88

L’analyse à contre-sens de Joseph-Marie Quérard. 89

Traçabilité historique du cercueil de « Louis XVII » 89

AUTOUR DE L’IDENTIFICATION DES OSSEMENTS. 92

1 EXHUMATION DE NOVEMBRE 1846. 92

2 EXHUMATION DE JUIN 1894. 100

3 LES FOUILLES DE FEVRIER 1904. 111

4  LA CONTROVERSE OUVERTE PAR M. FLEURY ET LA CVP. 114

5 LA CONTROVERSE OUVERTE PAR ME MAURICE GARÇON.. 132

6 ÉTUDE MICROSCOPIQUE DES CHEVEUX DE LA MECHE « DE REISET » 142

7  EPILOGUE.. 149

CHAPITRE V AUTOUR DE LA MORT LEGALE DE LOUIS CHARLES CAPET.. 153

CONCLUSION.. 153

PERSPECTIVES. 154

CHAPITRE VI LOUIS XVII EST-IL MORT AU TEMPLE AVANT LE 8 JUIN 1795 ?. 159

PRESENTATION GENERALE DE LA THESE DE LOUIS HASTIER ET DU DR JACQUES DESCAMPS. 159

CARACTERE INEDIT DE LA THESE DU DR JACQUES DESCAMPS. 159

LA THESE DE LOUIS HASTIER PEUT-ELLE METTRE FIN A LA QUESTION LOUIS XVII ?. 162

1 LA SANTE DU DAUPHIN.. 163

2 LES MEDECINS DE LOUIS XVII 165

3 LE TRISTE SORT DU JEUNE ROI 165

SYNTHESE DE NOTRE ANALYSE CRITIQUE.. 168

1 RELEVE RESUME DE LEURS PRINCIPALES CONJECTURES ET ERREURS. 168

2 NOTRE CONCLUSION PROVISOIRE.. 175

CHAPITRE VII : A L’ORIGINE DE LA THEORIE NAUNDORFFISTE.. 177

CHAPITRE VIII EPILOGUE : QUEL EST L’ENJEU DE NOS FUTURES RECHERCHES ?. 183

ANNEXE I : AUTOUR DE LA CROIX DITE DE BERTRANCOURT.. 197

PREAMBULE : 197

I LA MARQUE RETROUVEE A – 0.42 m PAR PASCAL-SOL EN 1979. 197

II LA TRACE RETROUVEE A – 1.07 M LORS DES FOUILLES DE 1970. 200

1 TRANSCRIPTION DES PIECES ORIGINALES DU DOSSIER DE FOUILLES N° 390  DE 1970. 202

2 PIECES COMPLEMENTAIRES EXTERNES. 207

Etude de Michel Jaboulay. 207

Mise au jour d’une sépulture le 3 mars 1922 par la CVP (ILL.XVI) 207

Réflexions publiées en 1976 par Paul Pascal-Sol 207

Extrait d’une lettre de Paul Pascal-Sol au Figaro le 8/10/1979 : 208

Témoignage de l’abbé Jean Dufour du 16 mars 2003. 208

III SYNTHESE DE CETTE ANNEXE.. 210

ANNEXE II : AUTOUR DES FOUILLES CLANDESTINES. 213

I AU TEMPS DE LA REVOLUTION, DU DIRECTOIRE ET DE L’EMPIRE ?. 213

II PENDANT LA RESTAURATION ?. 214

1 LA DECLARATION DE VOISIN DU 28 JANVIER 1815 : 216

2 LE TEMOIGNAGE DE MME CHAUVET DE BEAUREGARD 218

SOURCES. 225

ARCHIVES MANUSCRITES. 225

AUTRES SOURCES (revues, périodiques, bulletins …) 225

BIBLIOGRAPHIE.. 226

TABLE DES ILLUSTRATIONS. 228

INDEX.. 229

TABLE DES MATIERES. 233

==========

Dans l’attente de la publication de notre livre, nous vous proposons ce dernier extrait, qui est à  la charnière des trois nouveaux chapitres de la réédition enrichie des éditions précédentes. 

Louis XVII - Autopsie d´une fausse vérité

…/…

CHAPITRE VI LOUIS XVII EST-IL MORT AU TEMPLE AVANT LE 8 JUIN 1795 ?

…/…

CHAPITRE VII : A L’ORIGINE DE LA THEORIE NAUNDORFFISTE

…/…

 Or en l’absence de tout élément crédible témoignant de la sortie de l’Enclos du Temple d’un autre cercueil, à une date différente de celle du 22 prairial an III, force est de constater qu’une double inhumation, dont une à une date inconnue, n’est accréditée en fait que par une interprétation erronée des dires de Voisin, à qui la critique historique ; exit la théorie naundorffiste.

Rien dans les sources documentaires les plus sûres, disponibles à ce jour, ne permet de penser raisonnablement que Karl-Wilhelm Naundorff[1], arrivé à Paris le 26 mai 1833, aurait pu être Louis XVII, exfiltré du Temple à quelque date que ce soit, entre le 03 juillet 1793 et le 10 Thermidor de l’An II !

Par contre, grâce à la confrontation de l’ensemble des arguments que nous avons exposés, nous nous croyons autorisé à conclure que le squelette découvert par le Général d’Andigné en juin 1801 était celui d’un premier substitué à Louis XVII, mort effectivement dans les premiers jours de janvier 1794, et non en mars 1795, selon l’hypothèse imaginée par Jean-Pascal Romain !

Arrivé au terme de nos recherches, nous ne pourrions mieux conclure qu’avec le témoignage même du Général d’Andigné, publié dans ses Mémoires et dont Alcide de Beauchesne a fait état, sans en accepter la véracité:

« J’ai souvent regretté que l’on n’ait pas fait constater par une enquête le fait que je rapporte ici [ sa découverte de juin 1801]  et que tous mes compagnons de prison ont connu comme moi. Sous la Restauration j’en parlai au cardinal de La Fare archevêque de Sens. Il me répondit que Madame la Dauphine était persuadée que son malheureux frère n’était pas mort au Temple et qu’ainsi nous ne pourrions que renouveler ses douleurs sans la convaincre. »

La voie est désormais libre de toute hypothèque, naundorfiste ou autre, pour entreprendre notre recherche de la vérité sur la vie de Louis XVII au Temple après le 3 juillet 1793, et au-delà hors du Temple, s’il a été exfiltré, comme tout nous incline à le penser aujourd’hui. Mais la seule recherche légitime admise aujourd’hui encore par l’Université est celle qui porte sur les conditions dans lesquelles Louis XVII serait mort au Temple !

C’est donc à une véritable rupture épistémologique que nous sommes confronté, dans l’étude de l’histoire de la Révolution et de celle de la France, en nous appuyant pour cela sur toute la tradition intellectuelle contrerévolutionnaire, illustrée récemment par la publication de l’ouvrage magistral de Philippe Pichot-Bravard, La Révolution française (Via Romana, février 2014).  

==

[1] Karl-Wilhelm Naundorf a affirmé à plusieurs reprises, devant le tribunal de Brandebourg, qu’il était âgé de cinquante ans ; peu importe donc qu’il soit né à Weimar, Halle, ou ailleurs, voire même à Paris, comme il l’a dit dans son récit hallucinant d’avril 1825, selon lequel il avait même retrouvé son père, après avoir été chassé de France par la Révolution ! (Georges de Manteyer Les faux Louis XVII Le roman de Naundorff et la vie de Carl Werg, Gamber,1926 ; André Pillet Recherches faites en Allemagne sur l’horloger Charles-Guillaume Nauendorff, prétendu fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Picard et Fils, 1912). Dans l’attente de la publication prochaine des résultats des plus récentes recherches de Mme Renée Lescaroux sur l’identité de Karl Wilhelm Naundorf, il convient de clore ici cette brève évocation de l’énigme Naundorf, qui atteste à elle seule l’immense traumatisme causé par la Révolution. Comment oublier en effet la force de l’imposture de « Louis XVII-Naundorf » qui a permis à Jules Favre de sceller, en accord avec Bismarck, la convention d’armistice de Versailles du 28 janvier 1871, avec la bague de Naundorf qui aurait appartenu à Louis XVI (Cte Maurice d’Hérisson Le Cabinet noir : Louis XVII, Napoléon, Marie-Louise ) ; cet évènement ayant été commenté par le poète Auguste Villiers de l’Isle-Adam, dans des pages sublimes de Le secret de l’échafaud  ( C. Marpon et E. Flammarion), 1888 ), nous avons dû consulter le dossier conservé aux archives du Ministère des Affaires Etrangères pour croire à sa véracité.

CHAPITRE VIII EPILOGUE : QUEL EST L’ENJEU DE NOS FUTURES RECHERCHES ?

Dans l’état de catastrophe spirituelle, politique, économique et morale, où la France est désormais plongée, et que d’aucuns assimilent à un véritable suicide collectif [1], la question posée par Philippe de Villiers, Les cloches sonneront-elles encore demain ? (Albin Michel, 12/10/2016), après la publication de son livre Le moment est venu de dire ce que j’ai vu   (Albin Michel, 30/09/2015), nous oblige à considérer, avec attention, les interventions que la Divine Providence a multipliées au cours des derniers siècles, afin de discerner quel pourrait être le sens chrétien de l’histoire de France.

Face à la perte de légitimité morale de tous les régimes politiques qui se sont succédés depuis la Révolution, l’actualité politique française n’inviterait-elle pas à reconnaître la pertinence et la validité des Lois Fondamentales du Royaume de France qu’elle a prétendu abolir et détruire à tout jamais ? L’hommage solennel rendu à Jeanne d’Arc, le 20 mars 2016, n’est-il pas riche de sens politique, à travers les multiples péripéties qui ont permis l’acquisition définitive de son anneau par l’incomparable Puy-du-Fou[2], devenu un véritable sanctuaire vivant de la mémoire de notre civilisation ?  

Dès lors, est-il sûr et certain que les Lois Fondamentales du Royaume de France soient devenues totalement obsolètes, alors que cet évènement évoque avec force la mission surnaturelle et naturelle de Jeanne d’Arc, qui l’a conduite à faire sacrer le Roi Charles VII à Reims le 17 juillet 1429 et à cet acte inouï de la triple donation du Royaume de France, enregistrée par quatre notaires royaux, le 21 juin 1429, à Saint-Benoît-sur-Loire ? 

…/…

[1] Eric Zemmour Le suicide français (Albin Michel, 01/10/2014)

[2] http://blog.puydufou.com/histoires-de-ouf/ceremonie-dhommage-a-lanneau-de-jeanne-darc.html

En la fête de saint Joseph 2017

lundi, mars 20th, 2017

Saint Joseph ( site de la CEF)  Fêté le 19 mars

« C’était un juste », selon l’évangile de saint Matthieu, chapitre 1, verset 19. Les évangélistes ne nous ont conservé aucune parole de ce « juste », le charpentier de Nazareth en Galilée, fiancé à Marie, la Mère de Dieu, époux aussi discret que fidèle et chaste. Père nourricier et éducateur de Dieu le Fils, devenu homme parmi les hommes de ce village, il le fait tout simplement. L’ange lui avait dit : « Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. » et Joseph prit chez lui Marie son épouse. L’ange lui avait dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère. » et Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère et s’enfuit en Egypte. Il est un vrai fils d’Abraham : il croit et fait ce que Dieu lui dit. Lorsque Jésus disparaît pendant trois jours lors du pèlerinage à Jérusalem, Joseph accompagne la quête de Marie : « Ton père et moi nous te cherchions. » Et Jésus, même s’il se consacre désormais « aux affaires de son Père » n’en est pas moins soumis à celui qui, sur terre, a autorité paternelle sur lui. Le Père savait à qui il confiait son Fils unique et sa Mère. Les Orientaux honorent saint Joseph depuis toujours. Les Latins l’ont méconnu longtemps.

Cet homme selon le cœur de Dieu ne se montre pas au dehors et Dieu ne le choisit pas sur les apparences, ni sur le témoignage de la voix publique. Quiconque veut trouver Dieu, qu’il se détache de toutes choses, pour trouver celui qui veut être lui seul tout notre bien.

(Bossuet – Méditation sur saint Joseph)
====================

1 hil y a 1 heure

Pour mémoire, encore et toujours merci à l’éphéméride de référence du Salon Beige  

  • le 19 mars 1661 : consécration de la France à St Joseph par Louis XIV.

Statue de Saint Joseph au Mont Bessillon à Cotignac

Le 12 mars, trois jours après avoir pris le pouvoir, Louis XIV décide de solenniser sans retard le culte de saint Joseph, en faisant chômer sa fête dans tout le Royaume. Les rares évêques qui purent être contactés à temps donnent leur accord. Le lendemain, 13 mars, pendant la réunion du Conseil d’En-Haut, le Roi interdit donc tout commerce et tout travail tous les 19 mars à partir de 1661. Ce fait est connu et rapporté par les historiens du Grand Siècle, qui ne s’étonnent pourtant pas de la rapidité de la décision.

Et le matin du samedi 19 mars 1661, dans la chapelle du Louvre, le Roi Louis XIV consacre la France à Saint Joseph.

Après les vêpres, Bossuet célèbre les gloires du nouveau protecteur de la patrie, en présence d’Anne d’ Autriche :

« Joseph a mérité les plus grands honneurs, parce qu’il n’a
jamais été touché de l’honneur ; l’Eglise n’a rien de plus illustre, parce qu’elle n’a rien de plus caché. Je rends grâces au Roi d’avoir voulu honorer sa sainte mémoire avec une nouvelle solennité. Fasse le Dieu tout-puissant, que toujours, il révèle ainsi la vertu cachée ; mais qu’il ne se contente pas de l’honorer dans le ciel, qu’il la chérisse aussi sur la terre. Qu’à l’exemple des rois pieux, il aille quelquefois la forcer dans sa retraite… Si votre Majesté, Madame, inspire au Roi ces sages pensées, elle aura pour sa récompense la félicité
 ».

Jusqu’à la Révolution la consécration de la France est célébrée dans tout le Royaume. Depuis elle n’a JAMAIS été reprise ni renouvelée. 

==== principaux sanctuaires dédiés à saint Joseph ====

Saint-Joseph de Mont-Rouge

La Font Saint-Joseph du Bessillon

Monastère de Bénédictines situé à Cotignac, Var, France

Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal ( Montréal, Québec) 

L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

sans oublier bien sûr l’apparition de 

Saint Joseph à Fatima

et le message de la Reine des Prophètes d’une actualité plus  brûlante que jamais …

Récit de l’apparition de Notre Dame de Fatima, annonçant la venue de Saint Joseph avec l’Enfant Jésus.

Les trois enfants de Fatima, dont deux ont été béatifiés par Jean-Paul II

Les trois enfants de Fatima, dont deux ont été béatifiés par Jean-Paul II

Les apparitions de Fatima avaient lieu tous les 13 du mois depuis le 13 mai. Le 13 octobre, saint Joseph apparut avec l’Enfant Jésus et Marie. Un mois avant, Marie avait annoncé le venue de saint Joseph :

…/…

  • « Continuez à dire le chapelet afin d’obtenir la fin de la guerre. En octobre, Notre-Seigneur viendra ainsi que Notre-Dame des Douleurs et du Carmel, Saint Joseph avec l’Enfant-Jésus afin de bénir le monde. »

…/… lire la suite …/…

==========

Louis XVII - Autopsie d´une fausse vérité

Et en ce jour, nous avons la joie intellectuelle de vous informer qu’une maison d’édition vient de nous donner son accord pour publier la réédition enrichie de notre livre 

LOUIS XVII – AUTOPSIE

D´UNE FAUSSE VÉRITÉ

Nous ne manquerons pas de vous comuniquer, en temps et heure, la date précise de publication qui sera choisie par notre éditeur. 

En attendant nous vous proposerons demain une ou deux dernières pages extraites de notre livre, sur un thème qui nous tient à coeur !

========

Excellentissime fête de saint Joseph à vous tous, amis lecteurs ! 

Chasse royale pour Macron ou chasse royale au Macron pour le conduire en prison ?

jeudi, mars 16th, 2017

 

Comme nous l’avons écrit en commentaire,  sur la page ci-dessous, il sera beaucoup pardonné à la Présidente de Résistance Républicaine, alias Dame Blanche de la République pour nous avoir offert ce magnifique hymne  » Dieu sauve le Roi  » !  

Macron veut restaurer les royales chasses à courre pour lui et ses amis

Pour mémoire, image extraite du  Conseil dans l’Espérance du Roi ( Pharamond de Bourbon-Habsbourg NDLR ) ; car il faut qu’il vienne comme l’a écrit Léon Bloy en son temps ! …

 » Et pourtant quelqu’un doit venir, quelqu’un d’inouï

que j’entends galoper au fond des abîmes.

La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peuvent pas périr,

il faut qu’il vienne. Quand il paraîtra enfin,

quand il frappera à la porte des cœurs

avec le pommeau de l’Epée divine,

le réveil de tous les aveugles sera prodigieux « .

Léon Bloy (1846-1917), 
extrait de « Dans les ténèbres », édité posthume en 1918

Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité [ Addendum 17 h 00 ]

mardi, mars 14th, 2017

 Une découverte fortuite et douloureuse *** ( dont nous faisons état ci-dessous ) nous invite à vous informer dès maintenant de la parution prochaine de la réédition de notre livre, qui comporte des enrichissements des versions précédentes, avec en particulier une critique de la théorie de Louis Hastier, honorée – et semble-t-il même – retenue  par l’Académie Française, selon laquelle Louis XVII serait mort au Temple dans les premiers jours de janvier 1794. 

Voici les dernières pages de notre chapitre 

EPILOGUE : QUEL EST L’ENJEU DE NOS FUTURES RECHERCHES ?

…/…

Plus de deux siècles après, s’il est vrai, comme d’aucuns le pensent, que la Révolution est venue sanctionner le mépris par les Rois de France des demandes du Sacré-Cœur de Jésus, serait-il permis néanmoins de faire l’hypothèse que la Divine Providence ne soit pas restée indifférente à cet acte de foi du Roi Louis XVI, qui refusera, peu de temps après, de faire tirer sur les émeutiers, alors qu’il en avait le pouvoir et la liberté ?

Ou alors faudrait-il considérer que la mort de Louis XVII au Temple le 20 prairial an III, selon la thèse dominante dont nous pensons avoir établi l’imposture, serait la conséquence d’une malédiction divine, qui aurait sanctionné non seulement le prétendu adultère de la Reine, mais aussi, comme nous avons pu le lire récemment, la trahison par les derniers Bourbons de la mission sacrée qui leur était dévolue et qu’ils avaient acceptée par le serment du sacre ?[1]

La Révolution ne cherche-t-elle pas, toujours et encore, à salir jusqu’à la mémoire de la famille Royale, en mettant en doute la paternité du Roi Louis XVI, comme a tenté de l’établir le tsunami médiatique qui a suivi la publication en 2016 des résultats des analyses, censées avoir décrypté une des lettres de la Reine à Fersen ?

Mais pourquoi donc un tel acharnement contre le Roi Louis XVI et la Reine Marie-Antoinette, alors que le Roi a écrit dans son acte de consécration au Sacré-Cœur de Jésus « vous savez que mon cœur a toujours été soumis à la foi et aux règles des mœurs » ? Parfaitement conscient de son état de pécheur, espérant en la miséricorde divine, le Roi n’a-t-il pas osé même s’appuyer sur l’exemple des rois de Juda, en écrivant qu’il « désirait réparer ses fautes et devenir un roi selon le Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ », jusqu’à manifester son espérance dans le rétablissement de la Royauté par cette expression : « Désarmé par leur pénitence, vous les avez rétablis l’un et l’autre sur le trône de Juda » ?

Aussi, Dieu Seul étant le Souverain Juge des reins et des cœurs, refuserons-nous de nous associer aux diverses accusations des uns et des autres, portées contre la Reine Marie-Antoinette et le Roi Louis XVI qui a même été accusé d’avoir trahi la France ! Car si elles étaient justifiées, toute espérance politique royaliste  ne serait-elle pas une folle utopie mensongère ? C’est pourquoi, bien au contraire, à la lumière de notre foi catholique, nous oserons voir dans la haine dont ils sont aujourd’hui encore l’objet, comme un signe invitant à la confiance dans la miséricorde divine, après le sacrifice et le martyre même du Roi et de la Reine qui s’y est pleinement associée, comme l’ont prouvé l’inventaire des pièces produites devant le tribunal révolutionnaire et diverses reliques conservées par une pieuse tradition, tel que le chapelet avec lequel la Reine priait le Rosaire à la Conciergerie.

Aussi, comme le prouve la publication récente du livre d’Emmanuel Waresquiel Juger la Reine [2], comment pourrions-nous oublier l’appel de la Reine, qui traverse les siècles, à l’énoncé du procès-verbal du 6 octobre 1793, qui l’accuse d’actes incestueux commis avec son fils entre le 21 janvier 1793 et le 3 juillet 1793 ?

En l’état actuel de nos recherches, compte tenu de tous les crimes et impostures dont les révolutionnaires se sont rendus coupables, il nous est absolument impossible d’admettre la réalité historique dont prétend rendre compte ce document, qui aurait été en quelque sorte le dernier acte public du Roi de France, devant lequel Marie-Antoinette s’était inclinée au Temple, le matin du 21 janvier 1793 ! Nous avons en effet acquis l’intime conviction que Louis Charles Capet n’est mort au Temple, ni le 8 juin 1795, ni en janvier 1794, comme le prétend Louis Hastier, et qu’il a donc nécessairement été exfiltré du Temple avant le 6 octobre 1793 !

S’il est vrai que les Lois Fondamentales du Royaume de France ont été scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc et confirmées par tous les actes de piété  authentique de la famille Royale que nous avons déclinés, et s’il est vrai que «devant le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour » ( lettre de saint Pierre, 3-3.8), serait-ce une uchronie de penser que la Divine Providence ait pu réaliser un miracle dont nous  commençons à discerner l’esquisse ?

Et le déroulement même de l’actuelle campagne présidentielle ne révèle-t-il pas, par défaut, toute la pertinence et l’actualité de la Royauté Capétienne et de ses Lois Fondamentales qui, si elles sont totalement étrangères à la pensée politique dominante, sont néanmoins toujours enseignées à l’Université, ainsi qu’en témoigne l’actualisation par le professeur Jean Barbey de l’enseignement du juriste languedocien Jean de Terrevermeille, contemporain de Jeanne d’Arc, dans La fonction royale, essence et légitimité (NEL,1985)  ! Quant à la publication de l’ouvrage collectif Le Miracle Capétien (Stéphane Rials, Perrin, 1987), rédigé par une pléiade d’universitaires à l’occasion des célébrations du Millénaire Capétien, n’a-t-elle pas été le signe d’une rupture épistémologique qui s’est révélée pleinement lors de la célébration du bicentenaire de 1789 ?

Et l’abjection de plus en plus insupportable des discours et des actes de la caste politico-médiatique qui exerce la gouvernance de la République ne nous rappelle-t-elle pas sans cesse l’origine criminelle de la Révolution et de son paradigme, au nom duquel elle conduit la France vers l’abîme et le chaos ?

Avec Karl Popper, nous croyons en effet que les lois invisibles qui gouvernent l’univers et les nations peuvent se révéler grâce à l’observation et à l’étude de l’Histoire. Et tout comme il est possible à chacun de vérifier la force de la loi universelle de la gravitation, tout Français n’est-il pas invité à s’interroger sur les causes de la descente aux enfers de la France, depuis deux siècles, et à y voir les conséquences de l’exécution du Roi Louis XVI, le 21 janvier 1793 et de la victoire de la Révolution qui a réussi à dissoudre la légitimité royale, en faisant sortir Louis XVII du champ de l’observation historique directe, le soir du 3 juillet 1793 au Temple ?

Et serait-ce une chimère de penser qu’il puisse exister aujourd’hui encore une descendance mâle du fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette, apte à incarner un jour la résurrection du Royaume de France ? Les décrets de la Divine Providence nous étant inconnus, seule l’interprétation du secret que la Reine des Prophètes a révélé à l’un des voyants de La Salette, le 19 septembre 1846 ( La « grande nouvelle » des bergers de La Salette, Michel Corteville, Tequi 2008 -T I et II )[3] peut nous autoriser à faire une telle hypothèse.

Et croire à la nécessité d’une telle existence, c’est la définition même de ce que nous nommons le postulat de Jeanne d’Arc – Le Verrier[4]dont nous travaillerons à vérifier la pertinence, avec le concours d’autres passionnés par la recherche de la vérité historique sur le destin de Louis XVII.

S’il s’avérait possible d’établir un jour une traçabilité historique qui soit vraisemblable, ou même certaine, grâce à la découverte d’archives inconnues ou encore inexploitées, n’est-on pas en effet en droit d’espérer que des analyses génétiques puissent mettre fin à toute controverse, afin de résoudre définitivement la plus fascinante énigme de l’Histoire de France ?

C’est tout l’enjeu de nos futures recherches que nous allons mener dans l’esprit même de notre heuristique Louis XVII qui nous a permis de composer cet ouvrage ; et peut-être nous sera-t-il possible de vous présenter prochainement les résultats des investigations que nous allons entreprendre dans les dossiers suivants :

  • lettre de la Reine Marie-Antoinetteà Madame Elisabeth du 16 octobre 1793, dont le caractère apocryphe aurait été destiné à faire attester la présence de Louis XVII au Temple le 6/10/1793 ;
  • manuscrit «  Règles pour écrire le latin» composé en 1795 et qui aurait servi à Louis XVII, selon le témoignage du fondateur de la Biblioteca Civica de Trieste, où il est actuellement conservé ;
  • énigme de Vincennes autour de l’assassinat du duc d’Enghien le 21 mars 1804 ;
  • audience du 2 avril 1816 accordée par Louis XVIII à Thomas Martin, laboureur de Gallardon
  • énigme Naundorf et multiples leurres de Louis XVII ;
  • audience du 12 avril 1865 accordée au Château de Frohsdorf par le Comte de Chambord à Maximin Giraud, le voyant de Notre Dame de La Salette ;
  • inhumation le 8 juin 2004 d’un cœur dit de «  Louis XVII » en la crypte de la basilique de Saint-Denis et publication de divers résultats d’analyses ADN, dont certains sont toujours en cours.

Dans la perspective de la future commémoration, le 17 juillet 2029, du six-centième anniversaire du sacre de Charles VII à Reims, signe jusqu’à la Fin des Temps de l’accomplissement de la mission de Jeanne d’Arc, venue au secours du Royaume de France[5], nous ne saurions mieux conclure qu’en vous offrant, cette prière d’une brûlante actualité que l’abbé Séguin de Pazzis, proposait en 1814, après une traduction des psaumes XIX et XX, à la dévotion de chaque fidèle pour la célébration solennelle du vœu de Louis XIII par l’Etat[6] ; pour mémoire, voir aussi cette célébration du tricentenaire de 1938, à St- Germain-en-Laye, par le Général de Vaulgrenant  :

« O MARIE ! Aussi véritablement Reine de l’univers que Notre Seigneur Jésus Christ, votre Fils en est le Dieu ; la France, en ce jour, se met de nouveau sous votre puissante protection. Elle renouvelle le voeu d’un de ses rois, qui avait voulu que ce royaume fût toujours triomphant et heureux. Hélas ! si des troubles funestes, si des désastres accablants, si de grands revers ont désolé notre patrie, nous devons ne nous en prendre qu’à nous-mêmes. Nous n’avions plus voulu, pour ainsi dire, être protégés par vous ; nous nous étions livrés à une trompeuse philosophie qui nous a perdus.

Comme si une nation ne pouvait être chrétienne et en même temps forte, puissante, glorieuse, aimable, polie ! Comme si les sciences, les arts et l’industrie ne fleurissaient dans un empire qu’avec l’irréligion et les mœurs licencieuses ! Ah ! nous reconnaissons que votre médiation ne nous abandonna point dans le temps où nous étions si éloignés de vous. C’en était fait de ce royaume, si vous n’aviez prié pour lui. Obtenez-nous aujourd’hui, ô notre sainte Protectrice ! obtenez-nous de comprendre combien nous nous sommes égarés. Obtenez-nous d’être instruits par nos malheurs. Obtenez-nous que le véritable esprit du christianisme, cet esprit social parfait, anime désormais la France ; et que, centre de la civilisation, elle enseigne à tous les peuples et les arts et la vertu, et les sciences et la religion, et la solide piété. » AMEN !

[1] APPEL DE LOUIS XVI À LA NATION – 3 JANVIER 1793 LOUIS XVI, REMY (Louis-Hubert) http://www.chire.fr/A-204071-appel-de-louis-xvi-a-la-nation-3-janvier-1793.aspx

[2] Emmanuel de Waresquiel, Juger la Reine (Taillandier, 09/2016).

[3] http://www.librairietequi.com/article-1070-michel-corteville.aspx

[4] A l’image de l’astronome et mathématicien Le Verrier, qui a découvert par ses seuls calculs l’existence de la planète Neptune, avant même qu’elle ne soit observée de visu.

[5] Cet épilogue est une réponse immédiate à l’attente explicite, dont nous ont fait part les lecteurs que nous avons rencontrés à l’occasion des divers salons du livre, auxquels nous avons participé en 2016. Aussi tenons-nous à exprimer notre plus vive reconnaissance à notre ami François-Xavier Pachot, organisateur et animateur depuis plus de cinq ans d’un pèlerinage mensuel à Notre Dame de Pontmain (53220), *** sanctuaire où la Très Sainte Vierge Marie est apparue, en pleine débâcle de l’armée impériale, le 17 janvier 1871, jour anniversaire de la condamnation à mort du Roi Louis XVI par la Convention Nationale.

[6] http://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1938_num_24_102_2849

=== Addendum ===

Le livre  Le voeu de Louis XIII  de l’abbé Séguin de Pazzis, que nous citons à plusieurs reprises dans notre livre est accessible à cette adresse : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6458013n et a été publié en 1814 …

=============

*** Cette découverte est d’autant plus douloureuse pour nous, que nos lecteurs les plus anciens se souviendront facilement de la présentation complète que nous avons faite de l‘Appel de Louis XVI à la Nation , dès que nous avons découvert fortuitement son existence, et qu’on peut dater du 17 janvier 1793, selon une hypothèse raisonnable …

==========

Nous profitons de la publication de cet extrait de notre livre qui sera disponible dans les prochains jours – et qu’on peut nous commander d’ores et déjà par courrier – pour faire écho à ces deux informations déjà publiées sur deux sites de référence de la galaxie royaliste …

17 mai 2017. Les pélerins de Pontmain effectueront en plus un « pèlerinage-marche » dédié à la Sainte Vierge afin de l’implorer pour qu’Elle intercède auprès de son divin Fils.

Pèlerinage des « Santissima Bambina » à Pontmain

Et puisque nous avons dû remonter un instant à la surface et sortir le périscope du sous-marin CRIL17 qui s’est substitué à notre trimaran, voici une information … ( notoire par son exemplarité )  … que nous avons pu apercevoir en faisant un tour d’horizon  à 360 °, lecture TGV oblige … 

Un Français sur six en état de pauvreté aggravée, la moitié du territoire français dans un abandon notoire ( ou notable ?) 

Et avant de repartir en plongée, nous avons aussi aperçu ceci …

Centenaire des apparitions de Fatima : prions pour la France et pour la paix dans le monde

Widget-centenaire-apparitions-fatima-266x3002017 n’est pas seulement une année électorale importante. C’est aussi, à la fois, le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima et le centenaire de la révolution bolchevique. Les deux événements sont liés, puisque la Vierge a demandé que l’on consacre le monde à son Cœur immaculé, pour éviter que la Russie communiste ne répande ses erreurs sur le monde. Pour nous, Français, c’est également l’anniversaire des apparitions de l’Île-Bouchard, en 1947, où la Vierge protégea notre pays d’un coup d’Etat communiste.

Cette conjonction d’anniversaires est, pour nous, un signe providentiel.

…/… lire la suite …/…

====

Addendum 17 h 00 Vous avez dit « trahison de la Nation »

Ce matin, nous avons rentré notre périscope et sommes reparti en plongée, sans avoir aperçu cette information qu’un heureux concours de circonstances nous fait découvrir, comme en rebond sur l’accusation de trahison de la France par le Roi Louis XVI, évoquée dans les dernières pages de notre livre reprises ci-dessus …

Quand la grande muette prendra la parole

C’est le titre d’un ouvrage distribué par Apopsix.Capture-daacran-2017-03-08-a-12-08-16

Les événements dramatiques qui se sont déroulés sur notre propre sol depuis quelques années et surtout récemment sont autant de signaux d’alarme totalement ignorés par ceux qui nous gouvernent et qui ont plongé le peuple dans la désespérance et l’exaspération. Cette exaspération alimente une colère qui ne cesse de monter et qui conduit à une radicalisation des esprits. Alors, si la primauté du politique sur le militaire n’est absolument pas contestée, la Grande Muette, garante de la continuité historique directement liée à la sécurité et à la protection de son peuple, doit à présent, devant le danger imminent qui menace le pays, briser le silence pour rappeler aux responsables politiques leurs obligations à l’égard de la Nation. Cela devient même un devoir lorsque l’État trahit la Nation, comme c’est le cas depuis plusieurs années, et que l’intérêt supérieur du pays est en cause.

…/…

A mi-parcours ? …

mardi, mars 7th, 2017

7 Mars  Anniversaire de la mort de la vénérable Clotilde de France, reine de Sardaigne (1802).

Soeur de Louis XVI, de Louis XVIII et de Charles X, Mme Clotilde de France naquit en 1759 et fut mariée à Charles-Emmanuel de Savoie, prince de Piémont qui devint en 1796 Charles-Emmanuel 1V roi de Sardaigne ; il était frère des comtesses de Provence et d’Artois.

Chassé de ses Etats par les révolutionnaires, le couple royal se réfugia finalement à Naples. C’est en cette ville que le roi abdiqua en faveur de son frère Victor-Emmanuel ler (1802) et que mourut la reine après une vie marquée par l’ascé­tisme et la charité. Elle avait revêtu l’habit franciscain avant de mourir et fut inhumée dans la chapelle de la Divina pastora de l’église Sainte-Catherine de Chiaia (rue principale de Naples). D’innombrables grâces et miracles fleurirent autour de sa tombe et Pie VII la déclara vénérable le 10 avril 1808. S.S. Jean-Paul II a promulgué le 11 février 1982 le décret sur l’héroïcité de ses vertus.

Quant au roi veuf, il prit l’habit de jésuite et mourut pieusement à Rome en 1819.

====

C’est le 7 mars 2004, après avoir pris connaissance de cette notice biographique parue dans l’ouvrage de M le baron Hervé Pinoteau Etat présent de la Maison de Bourbon ( 3 ème éd. 1986, Le  Léopard d’Or *** ) que nous avons pris la décision de créer notre premier forum dédié aux recherches historiques sur le destin de Louis XVII, en confiant notre aventure au parrainage de sa tante, la Vénérable Clotilde de France, reine de Sardaigne.   

Après nous être inscrit dans la soirée sur MSN Groupes, nous pouvions publier notre premier message dès le lendemain 8 mars 2004, voici donc 13 ans. 

Merci à tous ceux qui ont apporté leur contribution au développement du premier forum sur MSN Groupes et de ceux qui l’ont remplacé, après de multiples péripéties.

13 ans c’est aussi à vues humaines, et s’il plaît à la Divine Providence, le délai maximum dont nous pouvons espérer disposer pour continuer notre navigation sur Internet et arriver à résoudre l’énigme Louis XVII avec le concours de tous les passionnés par la recherche de la vérité dans la plus fascinante énigme de l’Histoire de France ! 

C’est pourquoi nous réfléchissons à un nouveau support qui remplacera cette coque de notre trimaran CRIL17, en route vers sa cale de radoub, loi d’entropie oblige ! …   

Nous avons lu en effet avec le plus grand intérêt ce billet publié sur le site de Royal-Artillerie, ce lundi 6 mars 2017  : 

La prochaine fois peut-être

…/…

Plus que jamais l’épure monarchique est pertinente. Elle sacralise la pointe de la pyramide, pérennise les pouvoirs du domaine régalien jusqu’à l’ultima ratio regum et laisse au populaire la dispute subalterne des chefs de village. Il faudrait que l’offre monarchiste soit d’actualité. Personne d’initié aux complications du modèle ne l’avance aujourd’hui pour qu’elle soit entendue par le plus grand nombre. Si tout désespoir en politique est une sottise absolue (Ch.Maurras), l’impréparation chronique du mouvement en est une autre sinon pire. Ce n’est plus le moment de jeter la pierre à quiconque pour ce vide politique et médiatique, mais peut-être que quelqu’un disposant de l’intelligence et des moyens nécessaires à concrétiser et promouvoir le concept pourrait sérieusement s’y mettre. Pour dans dix ans ? Ce serait une première dans le Landerneau royaliste : un projet concret à feuilleter !

======

Bon vent à Royal-Artillerie et à tous les navires, esquifs ou simples surfeurs de la flotte royaliste qui voudront bien s’interesser à ce projet …

===

Etat présent de la Maison de Bourbon - Cinquième édition 2012*** Cette édition de 1986 a été remplacée depuis par  : 

ETAT PRÉSENT DE LA MAISON DE BOURBON – CINQUIÈME ÉDITION 2012  COLLECTIF, PINOTEAU (Hervé)

Et si on reprenait nos recherches sur la Question Louis XVII … en attendant l’abolition de la République ?… [ MAJ 06/03 + Add (5) 23 h 45 ]

jeudi, mars 2nd, 2017

MAJ 06/03  Il a survécu !

Avertissement : Ce billet a été rédigé par amitié pour nos lecteurs survivantistes qui pourraient résoudre bien des tracas en enterrant la Querelle dynastique si leurs travaux aboutissaient. Ce n’est pas un travail d’historien et il ne sera donc pas développé plus en détails parce qu’il n’est pas dans la ligne de propagande monarchiste du blogue Royal-Artillerie, et que le temps nous est compté. À eux de prendre ce billet comme il vient. Merci.

Cher administrateur de Royal-Artillerie, ou piéton du Roi, alias catoneo

Nous prenons connaissance de votre billet,  avec la plus extrême – ( raccourci ou tic habituel de l’extrême-droAAAte royaliste depuis 1792 ) – reconnaissance.

Et dans toute votre argumentation le mot qui nous touche le plus au coeur est celui d’amitié qui figure dans votre avertissement final repris ci-dessus intégralement, car s’il n’existe pas entre royalistes français, une véritable amitié politique, prise au sens le plus noble qui soit, il est évident qu’il n’y aura jamais de résurrection du Royaume de France. 

Aussi nous est-il facile de vous dire 17 000 mercis et de marquer toute l’importance de l’impact de votre salve par les informations suivantes :

1 / nous suspendons toute publication visant à commenter l’actualité politique, la qualité de la toile de la roycosphère, au-delà de la réacosphère et plus largement encore de la réinfosphère  est désormais suffisante pour que notre trimaran CRIL17 se transforme, à l’occasion de son passage en cale de radoub, en sous-marin destiné à plonger dans les abysses de l’Océan du Web.

2 / à l’image du capitaine Nemo, soucieux d’apporter une utilité marginale aussi forte que posible aux navires de la flotte royaliste, nous allons donc travailler exclusivement à la résolution de l’énigme Louis XVII et nous ne réapparaîtrons dans l’écume de l’actualité politique sur Internet que dans l’hypothèse où nous serions en mesure de présenter la preuve irréfutable, toujours inconnue, en faveur de l’une ou l’autre des hypothèses encore pertinentes.

3 / A ce propos nous sommes heureux de vous informer qu’à la faveur d’une relecture de la thèse de Louis Hastier [  » Lire c’est relire ! ] nous avons découvert une nouvelle faille qui la ruine définitivement à nos yeux ; dans la réédition de notre livre disponible ici, nous avions conclu que nous ne pouvions pas adhérer aux conclusions de  Louis Hastier en raison d’une erreur grave dans l’interprétation d’une archive capitale pour la connaissance de l’histoire de Louis XVII au Temple : mais cette erreur ne nous paraissait pas suffisante pour rejeter intégralement les conclusions de Louis Hastier sur la mort de Louis XVII dans les premiers jours de janvier 1794.

Or il n’en va pas de même de la faille découverte hier après-midi, en lisant et relisant les archives mises au jour par Louis Hastier, qui lui ont ont valu l’hommage de l’Académie Française au point même qu’on peut considérer que pour cette éminente institution, c’est Louis Hastier qui a établi à ce jour la vérité historique sur la réalité du destin de Louis Charles Capet, ci-devant Louis XVII ! 

Nous allons donc travailler immédiatement à faire une autopsie complète de la fausse vérité qu’est la mort de Louis XVII au Temple, que ce soit le 8 juin 1795 ou auparavant dans les premiers jours de janvier 1794, afin de pouvoir vous offrir, dans le courant du mois de mars, une nouvelle publication qui sera disponible en version imprimée chez Chiré, comme indiqué dans le billet de Royal-Artillerie et non plus seulement ici sur The book edition (en versions imprimée noir et blanc et numérisée )  !

Rembrandt-Belsazar.jpgCher catonéo, merci de nous avoir donné notre feuille de route, comme on dit dans les sites de Pouvoir qui conduisent la France à l’abîme.

Et si nous avons bien compris, il semblerait souhaitable que les travaux de notre CRIL17 aboutissent au plus tôt, *** … approche des cycles de Kondratiev oblige, sans oublier bien sûr ce que la main de l’Ange du Seigneur a écrit sur le Palais du Roi Balthazar  … 

MANE THECEL PHARES 

*** soit à l’horizon de l’année 2024, pour les esprits attentifs aux chiffres bibliques et à l’enseignement de la fameuse prophétie des 70 semaines, et qui se risqueraient à chercher une correspondance des chiffres du Nouveau Testament liés à la vie, la mort et la résurrection du Christ avec la Royauté Capétienne et la descente aux enfers de la France qui a suivi le 21 janvier 1793 ( 1793 + 33 * 7 ) …

ADDENDUM (1) 13 h 15 Ciel ! Incroyable !

Si ce n’est pas Bayard qui est revenu,  c’est dèjà une nouvelle controverse et peut-être même avec elle, l’ombre portée de Louis XVII … annonçant celle de Pharamond de Bourbon-Habsbourg ?  

La tête du chevalier Bayard, une nouvelle controverse historique ?

Allo, Monsieur le Professeur Gérard Lucotte ? Peut-être est-ce vous qui serez appelé à certifier l’identité génétique du futur Pharamond de Bourbon-Habsbourg, s’il se présente un jour au portillon de l’histoire de France ?… 

=================

Addendum (2 ) 17 h 55

Lorsque nous avons publié notre addendum (1),  nous n’avions – selon notre habitude – lu l’article de Vexilla Galliae qu’en TGV ! Mais comme nous avons aussi l’habitude de lire et de relire – devise de notre forum oblige – ce qui doit l’être pour une cause ou une autre, la lecture faite à l’instant du billet publié sur le site de référence légitimiste  Vexilla Galliae au service de Mgr Louis de Bourbon, fils cadet du très regretté feu Mgr le duc d’Anjou et de Cadix, décédé accidentellement dans de très étranges circonstances, absolument uniques dans l’histoire du ski alpin – nous a conduit à lire les sources documentaires qui y sont évoquées sans autre précision que cet aliéna …  » La conférence qui a été organisée à Montpellier par le descendant du chevalier s’est d’ailleurs faîte sans la présence de ce professeur, qui au téléphone, joint par Le Point …  » qui nous a permis d’en prendre connaissance ; elles valent le détour . 

http://www.lepoint.fr/culture/un-descendant-de-bayard-assure-avoir-retrouve-le-crane-du-preux-chevalier-02-03-2017-2108861_3.php#xtmc=bayard&xtnp=1&xtcr=1

http://www.lepoint.fr/histoire/a-t-on-vraiment-retrouve-le-crane-du-chevalier-bayard-01-03-2017-2108385_1615.php#xtmc=bayard&xtnp=1&xtcr=2

Est-il nécessaire d’ajouter que notre très petite fenêtre ouverte sur la recherche de la vérité scientifique et historique autour du chevalier Bayard, comme de Louis XVII, est à la disposition de M le Professeur Gérard Lucotte s’il le jugeait opportun, en raison des attaques dont il est l’objet dans ces publications, et qui ne devraient pas tarder à être reprises ici ou là ?…  C’est donc effectivement une incroyable controverse absolument imprévisible, qui vient de s’ouvrir et qui était totalement imprévisible lorsque nous avions crû opportun de faire un peu d’humour, aussitôt que nous avions découvert l’information sur  le navire amiral de la réinfosphère

MAJ 03/03 – 22 h 30 Chevalier Bayard, au secours ! Revenez avec Jeanne, tous les saints et les héros de France et de Navarre ! Pitié, Notre Dame de La Salette, Reine de France, Reine des Prophètes et Reine du Ciel  !  Le Roi vite !

Isère (38) : 500 ans après sa mort, le crâne du chevalier Bayard retrouvé

extrait de : 

En marche [ accélérée ] vers l’abolition de la République … [ MAJ 04/03 – 17 h 00 ]

ADDENDUM (3) 19 h 05 Après l’Angelus du soir 

Tout comme pour l’article de Vexilla Galliae, nous n’avions pas eu le temps, ce matin, de lire le billet de Royal-Artillerie autrement qu’à TGV, car nous voulions témoigner  notre reconnaissance à son auteur dès que nous avions compris l’essentiel du message ! 

Or ce que nous venons de lire et de relire est absolument fascinant pour de multiples raisons ; mais comme le temps se fait court, ainsi que Catoneo l’a écrit,  nous nous bornerons à vous renvoyer, chers lecteurs,  au site de notre ami Albert Fagioli,   qui s’interesse à l’énigme du Temple, et grâce à qui il est permis d’admettre la pertinence de l’hypothèse d’une exfiltration de Louis XVII par un souterrain, allant de la Tour du Temple à l’église Saint-Nicolas-des-Champs. 

La piste d’une exfiltration de Louis XVII par un souterrain reliant la Tour du Temple à l’église Saint Nicolas des Champs …(3) [ MAJ 16/04 ]

La piste d’une exfiltration de Louis XVII par un souterrain reliant la Tour du Temple à l’église Saint Nicolas des Champs … (2)

La piste d’une exfiltration de Louis XVII par un souterrain reliant la Tour du Temple à l’église Saint Nicolas des Champs …

Présentation des derniers travaux à Mr le maire de Rennes-le-Château, 18 juillet 2016. (Albert Fagioli)

…/… lire la suite …/… 

et aussi en lien avec l’histoire de Rennes-le-Chateau, suite à l’évocation de l’intervention à peine croyable de la comtesse de Chambord, par notre ami  catoneo

Une piste espagnole inédite ?

De la traçabilité historique du coeur Louis XVII – Pelletan (7)

De la traçabilité historique du ” coeur Louis XVII – Pelletan ” …(3)

Si nous en avons le temps et si cela est opportun, nous restaurerons, autant que faire se pourra, les images qui ont disparu de l’écran, suite aux diverses mises à jour du logiciel de gestion du site …

ADDENDUM (4) 23 h 15 

Ce n’est que grâce à une nouvelle lecture attentive que nous avons découvert l’existence de cet autre article du Figaro évoqué dans Vexilla Galliae et dont nous ignorions tout jusqu’à maintenant … 

Chevalier Bayard, une identification ADN et des questions

Si nous sommes totalement incompétent pour intervenir dans le domaine scientifique en question, la sémantique des uns et des autres pour présenter les travaux du professeur Gérard Lucotte nous invite à lui renouveler l’expression de notre reconnaissance la plus vive pour la confiance dont il nous a honoré à plusieurs reprises, en nous autorisant à publier dans notre livre les résultats de ses travaux sur la mèche de cheveux dite de  » Louis XVII- de Reiset » et ceux-ci sur ce site :     

ADN mitochondrial de Louis XVII

ADNmt de Louis XVII et de Naundorff – Résultats des recherches du Pr Gérard Lucotte

The DNA Y-STRs Profile of Louis XVI (1754-1793) [ MAJ 09/05 ]

Pour remonter à la source documentaire de la sémantique des uns et des autres : 

Affaire Louis XVII, Sainte Tunique d’Argenteuil et Saint Suaire … ou trois mystères dont la résolution est liée au destin de la France !…

ADDENDUM (5) 23 h 45 

Après une dernière relecture, nous notons que la grande presse ( Le Point, Le Figaro ) a pris soin de ne pas évoquer les travaux du Pr Gérard Lucotte sur les matériaux biologiques directement liés à la Question Louis XVII ! Encore un indice sur l’actualité , toujours aussi prégnante, de cette énigme que d’aucuns prétendent avoir été résolue par un historien connu du monde entier ? 

================ posté la semaine dernière ============

Mme Renée Lescaroux nous propose de partager cette réflexion au sujet des prénoms de Naundorf …

 » Dans “faux dauphin et vrai Bourbon” il y a une information curieuse : l’enfant de Mlle Naundorf, né à Chantilly, aurait été baptisé Guillaume Charles Louis – vrai ou faux, je ne peux pas dire – par ailleurs, à son arrivée à Berlin, chez Lecoq, il n’avait aucun papier – Lecoq lui aurait établi un permis de circuler avec les prénoms “Charles Louis” – plus tard, ou à notre époque, on trouve au bagne de Toulon un Charles LOUIS – or, il faut savoir que les rothwelsch se passaient et se repassaient des documents (genre permis de circuler et de faire de la vente ambulante) de l’un à l’autre – quand Naundorf était à Berne et qu’il voulait aller à Paris, Frédéric Leschot lui a trouvé une identité au nom de Bauman (j’espère que ce nom est correct) …  » 

Merci de noter dès maintenant que nous devrions très probablement ouvrir un nouveau site dédié exclusivement aux recherches sur le destin de Louis XVII. 

Comme annoncé précédemment, si nous pouvons faire basculer l’ensemble de nos archives sur ce futur site, qui bénéficiera de toutes les fonctionnalités offertes par notre hébergeur 1and1 [ ce qui n’est pas le cas actuellement, loin s’en faut ! ] nous mettrons notre trimaran CRIL17 en cale de radoub, … dans l’attente de l’abolition de la République.

Ainsi que vous vous en doutez, [– mais de temps à autre il est bon de dire ce qui va sans dire –] ce n’est pas notre site cril17.org avec ses 500 visiteurs uniques réguliers –  ( avec parfois des pics de fréquentation beaucoup plus élevés, jusqu’à 3000 visiteurs uniques, si nous en croyons les statistiques de notre hébergeur ) – qui va impacter en quoi que ce soit les évènements désormais programmés en France, … même si nous croyons savoir que nous avons parmi nos lecteurs des acteurs qui jouent un rôle éminent dans le destin de la France …