De la traçabilité historique du ” coeur Louis XVII – Pelletan ” …(3)

Grâce à l’une des découvertes faites récemment par Philippe,

[ 1890-09-20 Le Figaro Dr Corlieu ]

  » Un jour je rencontrai le Dr Carrière, qui était alors médecin du comte et lui exposai ces faits, qui l’intéressèrent beaucoup. Il alla voir le Dr Pelletan, fit part de sa visite au comte de Chambord. J’ignore ce qui a été décidé tous les trois sont morts et si pour l’anatomiste le coeur du prince et le coeur du tribun populaire ont une valeur égale, il n’en est pas de même pour l’historien, avide d’anecdotes. » Dr A. Corlieu. »

et à la magie de cette lampe d’Aladin qu’est Internet, une première recherche TGV nous permet de vous proposer ceci, sur cette page dédiée à Notre Dame de Marceille :

Le don de la Comtesse de Chambord


En Autriche, à Frosdorf, vivait la Comtesse de Chambord, épouse d’Henri V. Son médecin était le docteur Edouard Carrière, originaire de Limoux.   Par lui la Comtesse de Chambord connut le couronnement de N-D de Marceille.
En 1863, elle offrait  une icône byzantine, en feuilles d’argent repoussé, figurant la « Panagia » orientale. Le visage et les mains sont peints, tandis que le costume de la Vierge est ciselé dans l’argent. Une icône qui parait remonter à une époque très reculée.
Selon le désir de la Comtesse, elle fut placée le plus près possible de la niche: »Madame demande pour son époux et pour elle une part de grâces réservées aux âmes chrétiennes, qui se mettent sous la protection de la Mère de Dieu en l’invoquant dans ce sanctuaire privilégié ».
   Le conseil d’administration fut heureux de ce don…Mais on était sous l’Empire…les remerciements furent offerts avec prudence!
(Ce précieux tableau qui tient à la fois de l’orfèvrerie et de la peinture, représentant la Vierge et l’Enfant Jésus est actuellement en cours de restauration.)

 

 

C’est l’église que vit André Chénier, lors de son pèlerinage en 1770  « dans laquelle je me souviens qu’il y avait un grand puits »

                                    Chapelle de la Vierge

=====
 Cette information est logiquement reprise par ailleurs sur cet autre site qui s’interesse à Rennes le Chateau, mais ceci est une toute autre histoire, dans laquelle nous nous garderons bien d’entrer plus avant ! …

Ayant simplement à coeur de rendre à César ce qui appartient à César, nous nous devions de citer ces pages, car c’est grâce à elles que nous avons trouvé la confirmation de l’existence du Dr Carriere, médecin de la Comtesse de Chambord, cité par le Dr Corlieu et dont nous n’avions encore jamais entendu parler, alors qu’il a peut-être joué un rôle absolument essentiel dans la remise d’un des coeurs  » Pelletan – Louis XVII  »  au Comte de Chambord ! …

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.